Les propriétés des huiles essentielles selon les familles biochimiques

17/06/2018

Chaque huile essentielle est composée de plusieurs molécules chimiques aux propriétés particulières. Selon la quantité majoritaire de molécules contenue dans l'huile essentielle celle-ci aura des applications plus spécifiques.

Il est donc intéressant de connaître la composition des huiles essentielles afin de pouvoir déterminer au mieux celle dont nous avons besoin.

Les molécules se répartissent tout d'abord en 2 catégories selon leur charge électrique:

  • les molécules de type positif
  • les molécules de type négatif

Les molécules de type positif sont toniques et stimulantes. On trouvera donc des propriétés cardiotoniques, immunostimulantes, neurotoniques, utérotoniques, phlébotoniques, stimulantes endocriniennes, ...

Les molécules de type négatif sont calmantes ou apaisantes. Elles auront donc des propriétés immunomodulantes, calmantes du système nerveux, hypothermisantes, ...

Les molécules de type positif sont : 

  • les monoterpènes saturés
  • les alcools et les phénols
  • les phénols méthyléthers
  • les aldhéhydes à noyau benzénique
  • les oxydes et éther-oxydes
  • les lactones et coumarines
  • les acides

Les molécules de type négatif sont :

  • les cétones et diones
  • les aldhéhydes
  • les esters
  • les terpènes polyinsaturés



Les phénols et les alcools monoterpéniques sont de puissants anti-infectieux (bactéricide, fongicide, antivirus et antiparasitaire).

Les aldéhydes benzéniques possèdent les mêmes propriétés mais présentent une certaine dermocausticité et une hépatotoxicité sur une utilisation à long terme.

Les alcools sesqui- et diterpéniques seront plutôt phlébotoniques et lymphotoniques. Certaines molécules spécifiques sont cardiotoniques ou oestrogen-like.

Les éthers ont un pouvoir spasmolytique.

Les oxydes ont quant à eux des propriétés anti-infectieuses spécifiques. Certains seront plutôt efficaces contre les virus, d'autres auront plus d'effet sur les parasites.

Les monoterpènes saturés ont des propriétés toniques et antiseptiques.

Les aldéhydes seront plus ou moins anti-infectieux selon leur degré de négativité. Ce sont d'excellents calmants du système nerveux. Elles possèdent des propriétés antalgiques et anti-inflammatoires. Elles ont également un effet vasodilatateur des capillaires ce qui entraîne un phénomène de rubéfaction en usage externe. Elles sont aussi litholytiques et agissent donc en cas de calculs biliaires ou urinaires.

Les cétones utilisées en interne et à faible dose ont un effet stimulant. En dose plus forte (variant d'une personne à l'autre) l'effet s'inverse et en surdosage elles deviennent toxiques (risque de convulsion ou autres effets plus graves). Elles se montrent de puissants mucolytiques et lipolytiques. Elles sont également cholagogues et cholérétiques et agissent donc sur la production et l'évacuation de la bile. Elles sont de bons antiviraux et ont un pouvoir cicatrisant non négligeable en usage externe.

Les esters possèdent des propriétés calmantes, relaxantes, antispasmodiques et anti-inflammatoires.

Les sequiterpènes polyinsaturés sont d'excellents anti-inflammatoires en usage externe et de bons antiallergiques.

Les informations reprises ci-dessus sont données à titre indicatif et ne remplacent pas un avis médical. 

Si vous souhaitez être tenu au courant de nos activités inscrivez-vous ici et recevez notre e-book gratuit "5 astuces pour utiliser les huiles essentielles en cuisine" https://herbolhia.lpages.co/newsletter-rgpd