Le pissenlit, une mauvaise herbe ?

11/08/2019

Le pissenlit (Taraxacum officinale) est souvent perçu comme une mauvaise herbe à éliminer des parterres, or il a de nombreuses vertus.

Photo by Wendy Morris on Unsplash 

Le pissenlit fait partie de la famille des Astéracées. Il est utilisé en médecine arabe depuis le 11 ème siècle et est reconnu pour les problèmes de foie depuis de nombreuses années par la médecine populaire.

Le pissenlit a des propriétés cholagogues (il stimule la production de bile) et cholérétiques (il favorise l'élimination de la bile). Il est donc recommandé pour lutter contre les engorgements du foie ou les problèmes de vésicule biliaire. Il stimule l'appétit et favorise la digestion grâce à ses principes amers.

Il combat les problèmes de constipation.

Comme son nom l'indique, le pissenlit a des effets diurétiques. Ce qui en fait un bon dépuratif, les toxines étant éliminées à la fois par les reins et le foie. Il agit également sur les problèmes d'arthrite ou de gouttes.

Il permet aussi de lutter contre la cellulite et les dermatoses. Il se montre efficace sur des problèmes de peau comme l'acné, l'eczéma ou le psoriasis.

Les jeunes pousses peuvent être consommées en salade. En phytothérapie, ce sont les feuilles et les racines qui sont utilisées sous forme d'infusion (feuilles), de décoction (racines), de teinture mère.

Photo by olena ivanova on Unsplash 

L'utilisation du pissenlit est déconseillée en cas de calculs biliaires, de maladies cardiaques ou rénales ainsi que lors de la grossesse et de l'allaitement.

Comme pour toutes plantes faisant parties de la famille des Astéracées, un risque d'allergie est possible.

Les informations reprises ci-dessus sont données à titre indicatif et ne remplacent pas un avis médical. Vérifiez les précautions d'emploi et les contre-indications avant utilisation.