10 solutions naturelles pour soulager les douleurs articulaires

15/04/2020

Beaucoup de personnes souffrent de douleurs articulaires et celle-ci peuvent être très invalidantes au quotidien.

A défaut de les faire disparaître totalement, je vous propose 10 pistes pour les soulager.

Commençons par quelques définitions:

Rhumatisme : nom générique donné à un ensemble d'affections diverses, d'évolution aiguë ou chronique, dont le point commun est l'atteinte douloureuse et inflammatoire (rougeur et chaleur) des articulations, des tissus juxta-articulaires comme les tendons, les bourses séreuses...

Arthrose : L'arthrose est une affection chronique qui se manifeste par des douleurs persistantes aux articulations, causées par l'usure anormale du cartilage, et de l'ensemble de l'articulation. Il s'agit du rhumatisme le plus fréquemment rencontré.

Arthrite : L'arthrite est une inflammation des articulations. On appelle arthrite toute affection inflammatoire, aigüe ou chronique, qui touche les articulations.

Goutte : Rhumatisme inflammatoire chronique. La goutte est une maladie provoquée par une augmentation de de l'acide urique dans le sang. Elle touche une ou plusieurs articulations. L'articulation de l'orteil est la plus atteinte, mais celle de la cheville, du poignet, du genou, du coude ou de la main peuvent être concernées. 

10 solutions naturelles pour soulager les douleurs articulaires :

L'Aubier de tilleul : il fait partie de la famille des Tiliacées. C'est le bois tendre de l'arbre qui est utilisé. 

Stimulant des émonctoires, anti-inflammatoire, analgésique.

    L'aubier de tilleul soulage les douleurs liées à la goutte, à l'arthrite en éliminant les excès d'acide urique via les reins. Il aide en cas de ballonnements, d'aérophagie, de migraine hépatique, de douleurs menstruelles.

     Vu son effet puissant on l'utilisera sur une dizaine de jours et en faible dose. Les personnes ayant un foie sensible se montreront prudentes dans son utilisation.

    La prêle : Famille des Equisétacées. 

    Reminéralisant, diurétique, dépuratif, hémostatique.

    La prêle est riche en silice. La silice est recommandée pour prévenir les caries, pour fortifier les ongles et les cheveux ainsi que pour la régénération des tissus conjonctifs.


Son action diurétique est utilisée en cas d'œdème, en cas de cystite ou d'inflammation des voies urinaires.

Elle est préconisée en cas de rhumatisme ou d'arthrite.

Sa consommation excessive a une action destructrice sur la vitamine B1 due à une enzyme (la thiaminase) contenue dans la plante.

L'ortie : Famille des Urticacées

Diurétique, anti-inflammatoire, prévention des calculs rénaux, astringente, dépurative, stimule la pousse des cheveux.

Les rhizomes sont utilisés en cas d'hyperplasie de la prostate.

Les feuilles sont quant à elles recommandées pour pallier aux douleurs en cas de rhumatisme ou d'arthrite ainsi qu'en cas d'infection urinaire.

L'ortie a une action en cas de règles abondantes, de saignement de nez.

Son action dépurative se remarque sur les problèmes de peau.

Le Frêne : Famille des Oléacées

Le frêne est utilisé pour ses propriétés anti-inflammatoires (rutoside) en cas d'arthrose, de rhumatisme ou d'arthrite. Il est également conseillé lors de crises de goutte.

Ses feuilles contiennent une grande quantité de mannitol et de sels de potassium (diurétiques). Il a un effet laxatif.

La gaulthérie : Gaultheria procumbens

L'huile essentielle de gaulthérie couchée possède des propriétés antalgiques, antispasmodiques, antirhumatismales. Elle est également anti-inflammatoire, antitussive, stimulante hépatocytaire.

Son utilisation est recommandée en cas d'arthrite, d'arthrose, de rhumatisme, de tendinite. Mais aussi de crampes et contractures musculaires, de céphalées (maux de tête) ou de fatigue du foie.

L'huile essentielle de gaulthérie présente un risque d'irritation cutanée si elle est utilisée pure. Il est recommandé de ne pas l'utiliser chez les enfants de moins de 6 ans ni chez la femme enceinte.

Le genévrier :  

L'huile essentielle de genévrier est antispasmodique, anti-inflammatoire, antalgique et antirhumatismale. Elle régule le système nerveux végétatif.

Son utilisation est recommandée en cas de rhumatismes, d'arthrite ou de sciatique.

Ne pas utiliser chez la femme enceinte. Ne pas utiliser sur une longue période sans avis médical.

La menthe poivrée :

L'huile essentielle de menthe poivrée possède des propriétés antalgiques, anesthésiques, antibactériennes et antivirales.  Elle est également tonique, antinauséeuse, cholagogue et cholérétique.

La menthe poivrée est hypertensive et vasoconstrictrice.


Ses effets bénéfiques sont bien connus concernant les nausées, vomissements, mal des transports et maux de tête. Son utilisation est recommandée afin de soulager rhumatisme, tendinite, sciatique, névralgie.

L'huile essentielle est aussi utile sur les rhinites, sinusites, otites,... Elle soulage l'urticaire ou l'eczéma.

Son utilisation est à proscrire chez les enfants, la femme enceinte et allaitante ainsi qu'en cas de problème neurologique.

Le cassis : 

Le bourgeon de cassis stimule le métabolisme. C'est un immuno-régulateur. Il potentialise l'action des autres plantes associées. 

Il a une action endocrinienne (système hypophyse, cortico-surrénales), augmente la résistance au froid, combat la somnolence. Le bourgeon de cassis est anti-histaminique, diurétique, anti-inflammatoire, vasculo-protecteur, utile dans les états grippaux (bronhite, sinusite, ...), anti-rhumatismal.

Il aide dans les problèmes de peau (acné, eczéma,...).

Le pin : 

Le bourgeon de pin est lié au système ostéo-articulaire. Il combat l'arthrose, le rhumatisme inflammatoire, l'ostéoporose. Il régénère les os et les cartilages.

Les oméga 3 : l'action anti-inflammatoire des oméga-3 permet de réduire l'inflammation liée à l'arthrose et de contrebalancer les effets néfastes des oméga-6 (action inflammatoire).

En effet nous consommons trop peu d'oméga-3 en regard de notre consommation d'oméga-6 (viande, huile de tournesol, de maïs, de pépins de raisin). Le rapport oméga -6 /oméga-3 devrait être de 4 pour 1, or il tourne plutôt aux environs de 20 pour 1.

Les oméga-3 sont présents dans les poissons gras (sardines), dans l'huile de colza, l'huile de lin ou l'huile de noix entre autre.

Ils existent aussi sous forme de capsules.

Les informations reprises ci-dessus sont données à titre indicatif et ne remplacent pas un avis médical. Vérifiez les précautions d'emploi et les contre-indications avant utilisation.